Autres Rubriques (Voir Colonne de gauche) : Présentation de la CI / Présidence de la République / Institutions / Gouvernement / Structures Sous-Tutelle des Ministères / Corps Constitués / Organisations Internationnales / Ambassades / Presse / Jeunes / Femmes / Success Story / LNC TV

Numéros Utiles : Pompiers : 180  Caserne de l'Indénié : 20 21 12 89 / 20 21 10 67 Zone 4 : 21 35 73 65  Yopougon : 23 45 16 90 - SAMU : 185 / 22 44 34 45 / 22 44 53 53  - CHU Cocody : 22 44 91 00 / 22 44 90 38 / 22 44 90 60 - CHU Treichville : 21 24 91 55/22 - CHU Yop : 23 26 64 54 / 23 46 61 70 - Police secours : 111 / 170 - Direction Générale de la Police : 20 22 20 30 - Préfecture de police : 20 21 00 22 - Aéroport : 21 75 79 01/02

scroll back to top
scroll back to top
Bon à Savoir

Conférence Internationale sur le Caoutchouc Naturel à Abidjan. 300 participants d’une quinzaine de pays du monde attendus. Thème : « Contribution de l’industrie du caoutchouc au développement socio-économique et à la préservation de l’environnement. » 22-24 Octobre 2018. Sofitel Hôtel Ivoire
Contacts : (225) 22 528 185 / 22 414 616

Hôtels - Résidences - Restaurants
JS Date Selector
scroll back to top

 

IAC REFLEXION
« Qu'un homme reste à la traîne ou qu'il aille de l'avant dans son domaine dépend de sa seule application personnelle. Cela demande du temps, du travail et des sacrifices. Personne ne peut le faire pour vous »
(Ralph J. Cordiner)

 

 

scroll back to top
scroll back to top

 

Actualités

Vidéos

 

PRESENTATION DU PSAC
 
Dans quel contexte s’inscrit le PSAC et qu’est ce qui le justifie ?
  • S’inscrit dans le cadre du Programme National d’Investissement Agricole (PNIA) DU Gouvernement adopté le 05 mai 2014 ;
  • Se veut un instrument de mise en œuvre de certaines recommandations de l’étude sur l’Agenda de la Croissance basée sur les ressources naturelles initiée par la Banque Mondiale ;
  • Complète ou approfondit dans le cadre du portefeuille de l’IDA, les opérations en cours, en particulier le PPAAO/WAAPP et le projet d’Urgence de Renaissance des Infrastructures (PRI-CI) ;
  • Apportera un appui au développement de cinq (5) produits stratégiques qui ont un impact significatif sur la réduction de la pauvreté et présentent les meilleurs potentiels de croissance pour booster l’économie ivoirienne : le cacao, l’hévéa, le palmier à huile, l’anacarde et le coton.

 

Quel est l’Objectif de Développement du PSAC ?
  • Améliorer l’accès des petits exploitants aux technologies aux marchés ;
  • Améliorer la gouvernance des chaines de valeur soutenues dans le cadre du Projet.

 

Quels sont ses résultats attendus ?
  • Au moins 500.000 bénéficiaires directs et indirects dont 17% de femmes ;
  • Environ 6.700 producteurs de cacao adoptant le matériel végétal amélioré promue par le Projet ont planté au moins 20.000 ha de parcelle avec ce matériel performant ;
  • Environ 4.500 producteurs d’hévéa adoptant le matériel végétal amélioré promue par le Projet ont planté au moins 18.500 ha de parcelle avec ce matériel végétal amélioré ;
  • Environ 3.000 producteurs de palmiers à huile adoptant le matériel végétal amélioré, nt planté au moins 15.000 ha de parcelle de palmier à huile ;
  • 5.800 km de routes de desserte agricoles réhabilitées et entretenues sont praticables sur toute la durée du projet et en toute saison ;
  • Au moins 150.000 producteurs de coton ont adopté une technique améliorée soutenue par le projet ;
  • Environ 20.000 bœufs et 10.000 kits et matériels de culture attelée subventionnés (50%)
  • 500 comités villageois de lutte contre la mouche tsé-tsé mis en place ;
  • 30.000 pièges contre la mouche tsé-tsé mis en place ;
  • 25% de la production nationale de noix de cajou est transformée localement ;
  • Au moins 171 coopératives sont mieux structurées et bénéficient d’un renforcement de capacité du Projet ;
  • Au moins 4 interprofessions (hévéa, palmier à huile, coton, anacarde) conformes à l’ordonnance N°473-2011 relative aux associations interprofessionnelles sont mises en place

 

Quelles sont ses régions d’intervention ?
  • La Nawa pour le cacao
  • Le Sud-Comoé et la Mé pour l’hévéa et le palmier à huile ;
  • Le Poro, le Tchologo et la Bagoué pour le coton ;
  • Le Gbêkè, le Hambol, le Gontougo et le Boukani pour l’anacarde

 

Quels sont les principaux groupes cibles du PSAC ?

Petits planteurs des zones sélectionnées productrices de cacao, de palmier à huile, d’hévéa, de cajou et de coton ;

  • 500.000 bénéficiaires directs et indirects dont 17% de femmes (10% dans le cacao, 20% dans l’hévéa, 15% dans le palmier à huile et le coton et au moins 20% dans l’anacarde) en tenant compte de tous ceux qui bénéficieront de routes rurales améliorées (accessibilité financière et physique aux services de transport) et du développement des marchés locaux (amélioration du taux de rentabilité économique grâce à un gain de temps dans l’accès aux marchés).
Quels sont les composantes du PSAC ?

Composante 1 : Promotion du Partenariat Public-Privé (PPPP) pour le développement durable du cacao dans le Sud-Ouest de la Côte d’Ivoire

  • Au moins 13.000 cacaoculteurs sont formés aux bonnes pratiques agricoles dont 10% des femmes ;
  • Au moins 130 sous-projets cofinancés d’infrastructures sociales de base, infrastructures économiques et d’AGR pour les femmes sont réalisés ;
  • Au moins 6.700 planteurs ont partiellement ou complètement replanté leur parcelle avec du matériel végétal amélioré ;
  • Au moins 50 coopératives de cacaoculteurs sont mieux structurées et bénéficient d’un renforcement de capacité du projet ;
  • Au moins 960 km de pistes desserte agricoles sont réhabilitées et entretenue.

 

 

Composante 2 : Soutien à l’extension et au renouvellement des plantations villageoises de palmier à huile et d’hévéa dans le Sud-Est de la Côte d’Ivoire

  • Au moins 4500 producteurs d'hévéa dont 20% de femmes ont adopté une technique améliorée soutenue par le projet;
  • Au moins 3000 producteurs de palmiers à huile dont 17% de femmes ont adopté une technique améliorée soutenue par le projet;
  • Au moins 8 coopératives de planteurs d'hévéa sont bénéficiaires d'un renforcement de capacité du projet;
  • Au moins 13 coopératives de planteurs de palmier à huile sont bénéficiaires d'un renforcement de capacité du projet;
  • Une interprofession de la filière hévéa conforme à l'ordonnance N° 473-2011 relative aux associations interprofessionnelles est mise en place;
  • Une interprofession de la filière palmier à huile conforme à l'ordonnance N° 473- 2011 relative aux associations interprofessionnelles est mise en place.
           
   
 
     
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Composante 3 : Soutien à la filière coton et promotion de la transformation de la noix de cajou dans le centre et le nord de la Côte d’Ivoire

 

  • la production totale de coton atteint 450000 T/an ; 

 

  • au moins 16500 trousses de traction animale fournies aux producteurs de coton dans le cadre du Projet;

 

  • au moins 150000 producteurs ont adopté une technique améliorée soutenue par le Projet;

 

  • au moins 100 coopératives sont bénéficiaires d'un renforcement de capacités du Projet;

 

 
 
 
  • Une interprofession de la filière coton conforme à l'ordonnance N° 473-2011 relative aux associations  interprofessionnelles est mise en place;

 

 

  • Une interprofession de la filière anacarde conforme à l'ordonnance N° 473-2011 relative aux associations interprofessionnelles est mise en place.

 

 

 

Composante 4 : Mise en œuvre du projet et soutien à la coordination sectorielle

  • Les rapports d'avancement périodiques et Rapports de Suivi Financier (RSF) produits et soumis en temps opportun;
  • Tous les sous-projets sont exécutés conformément aux instruments de sauvegarde environnementale et sociale du Projet ;
  • Un appui institutionnel est apporté à la coordination sectorielle du PNlA.
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’AGEROUTEI en qualité de maître d'ouvrage délégué pour une partie du programme de réhabilitation et d'entretien de pistes rurales, intervient de façon transversale au niveau des différentes composantes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quel est l'état d'avancement technique du Projet?

Les activités majeures réalisées par Composante sont les suivantes:

 

Composante 1: Promotion du Partenariat Public-Privé (PPPP) pour le développement durable du cacao dans le sud-ouest de la Côte d'Ivoire

 =>Accès aux marchés

 * Etudes techniques et environnementales pour 240 km de pistes identifiés en 2014.

 =>Amélioration de la productivité

  *  3355 planteurs ont reçu l'équivalent de semences améliorées (Cabosses et fèves de cacao) pour planter 3492 Ha en 2015.

=> Renforcement institutionnel

 * Processus de recrutement d'un (01) Comptable, d'un(Ol) Assistant Comptable et d'un (01) Responsable Suivi-Evaluation pour renforcer les capacités techniques et de gestion du Secrétariat Technique de la PPPP.

 * Processus d'acquisition d'équipements (GPS pour la géolocalisation des plantations), de matériels informatiques (ordinateurs portables, de bureau et logiciel de gestion) et roulants (véhicules et motos) pour renforcer les capacités techniques et opérationnelles du Conseil du Café-Cacao engagé.

 

Composante 2 : Soutien à l'extension et au renouvellement des plantations villageoises de palmier à huile et d'hévéa dans le Sud-Est de la Côte d'Ivoire

 =>Accès aux marchés

  * La phase Passation des marchés des travaux de pistes du Programme 2013 (153 km de pistes identifiés) des filières AIPH et APROMAC est finalisé. Les travaux de réhabilitation des pistes ont débuté et ont pris fin en décembre 2014.

  * Les Etudes techniques et environnementales sont terminées pour les 235 km de piste identifiés en 2014.

* Le lancement des appels d'offres prévu pour en février 2015

=>Amélioration de la productivité

Subvention sociale de plants d'hévéa améliorés: de 70 à 95%

* 278 planteurs formés aux bonnes pratiques agricoles ont reçu les plants.

* 278 ha mis en place dans le cadre des subventions sociales.

  • Renforcement des systèmes communautaires de production de plants d'hévéa

* 30 groupes communautaires mis en place;

*12 groupes communautaires en cours de formalisation;

  * 04 Jardins à Bois de Greffe (JBG) créés avec 8 000 plants reçus;

  * 20 ha mis en place pour 44 planteurs bénéficiaires;

Au total, 322hévéaculteurs ayant reçu et utilisé du matériel végétal amélioré (bénéficiaires directs du Projet) et 298 ha de superficies de plantations villageoises plantées avec du matériel végétal amélioré distribués au titre du Projet

=>Renforcement institutionnel:

Au niveau de la filière hévéa

  • Processus de recrutement 01 Spécialiste en Passation des Marchés et de 02 agents terrain pour renforcer l'équipe de gestion du FDH au stade de l'évaluation des dossiers de candidature reçus.
  • Processus d'acquisition d'équipements (GPS pour la géolocalisation des plantations), de matériel informatiques (ordinateurs portable, de bureau et logiciel de gestion) et roulant (02 voitures et 02 motos) pour renforcer les capacités techniques et opérationnelles de l'APROMAC, au stade de l'évaluation des offres reçues.

Au niveau de la filière palmier à huile

  • Textes de l'interprofession AIPH élaborés conformément à l'ordonnance 473-2011 du 21décembre 2011 et en cours de transmission à la DOPA (MINAGRI) ;
  • Organisation d'un atelier national pour l'interprétation nationale du RSPO en relation avec le FIRCA;
  • Processus pour le recrutement de personnel qualifié pour le' compte de Il AIPH (Chargé de programme plants, Responsable Passation des Marchés, comptable et Responsable Suivi-Evaluation) pour le renforcement des capacités techniques et opérationnelles de Il AIPHI au stade de l'évaluation des offres reçues.
  • Processus pour l'acquisition d'équipements (GPS pour la géolocalisation des plantations), de matériels informatiques (ordinateurs portables, de bureau et logiciel de gestion) et roulant pour renforcer les capacités techniques et opérationnelles de l'AI PH, au stade de l'évaluation des offres reçues.

 

Composante 3 : Appui à la filière du coton et Promotion de la transformation de cajou dans le Centre et le Nord de la Côte d'Ivoire

Au niveau de la Filière Coton

=>Accès aux marchés:

  • Etudes techniques et environnementales en cours pour 358 km de pistes identifiés dans les régions du Poro. Le démarrage des travaux est prévu en février 2015.

=>Amélioration de la productivité:

  • 121383 producteurs de coton bénéficient de l'encadrementau titre de la campagne agricole 2014-2015
  • Conception des Manuels du Conseiller Agricole et du producteur de coton, en cours de finalisation.
  • La Version Provisoire du rapport de l'Etude de faisabilité pour la mise en place d'un fonds d'Investissement Agricole et d'équipement d'exploitation cotonnière a été présentée et amendée. La version définitive du rapport a été transmise en novembre 2014.

=>Renforcement institutionnel:

  • L'organe d'arbitrage et de règlement des conflits entre les acteurs est mis er oi ace. La documentation afférente a été transmise à la DOPA (MINAGRI).
  • Processus d'acquisition de matériels informatique (ordinateurs portables, de burea u et logiciel de gestion) et roulant pour renforcer les capacités techniques et opérationnelles de l'INTERCOTON, au stade de l'évaluation des offres reçues.

Au niveau de la Filière Anacarde

=>Accès au marché

  • Etudes techniques et environnementales en cours pour 344 km de pistes identifiés dans les régions du Gbêkè et du Hambol. Démarrage des travaux en février 2015.
  • 22 km de pisteont été identifiés dans la région du Gontougou afin de faire l'objet d'étude au titre du programme de 2014.
  • Processus de sélection d'une firme pour l'évaluation des capacités d'entreposage en cours de finalisation, en vue de la mise en place du système de récépissé d'entreposage.
  • Processus de sélection d'une firme pour l'évaluation des capacités et des besoins d'entreposage en vue de la mise en place d'un système de récépissé d'entreposage (SRE) en Côte d'Ivoire, est en cours de finalisation: un cabinet a été sélectionné et les études commencent en janvier.

=>Amélioration de la productivité:

  • Le contrat entre le Conseil et le FIRCA pour le conseil agricole spécifique à la zone du PSAC a été signé.
  • Le Matériel pédagogique sur les techniques de plantation, d'entretien, de récolte et de post-récolte et sur la qualité de l'anacarde dans le cadre du conseil agricole a été validé.
  • 33 formateurs de formateurs ont été recrutés et formés.

=>Soutien à la transformation de l'anacarde :

  • Les Termes de références pour la sélection d'un Consultant chargé de la rédaction d'un manuel de gestion du fond PSAC pour la promotion de la transformation ont été élaborés et sont en cours de validation.
  • Le processus de recrutement du/des firmes pour l'accompagnement des promoteurs dans le cadre de la mise en œuvre du fonds du PSAC pour la promotion de la transformation est en cours de finalisation.

=>Développement institutionnel:

  • Le L'identification des producteurs est en cours.
  • L'identification des OPA est réalisée. 170 OPA sont identifiées.
  • Un atelier de finalisation des critères de désignation des membres des différents collèges au sein de l'Assemblée Générale et du Conseil d'Administration a été organisé.

 

Composante 4 : Mise en œuvre du projet et soutien à la coordination de la filière

=>Mise en place et fonctionnement de l'UCP-PSAC:

Processus d'installation et d'équipement en matériel et moyens humains et logistiques pour renforcer les capacités opérationnelles de l'UCP-PSAC et des AEP en cours.

=> Planification du projet et suivi-évaluation

  • Signature des conventions entre l'UCP et les AEP (APROMAC, AIPH, INTERCOTON, Conseil du Coton et de l'Anacarde.
  • Tenue d'un atelier de validation du cadre logique du Projet et de formation des Agences d'Exécution sur les procédures et outils de gestion du Projet.

=>Genre et Gestion des sauvegardes environnementales et sociales:

  • Mise en place d'une Plateforme Genre et Inclusion Sociale ;
  • Elaboration d'un Plan d'Action Genre 2015-2017 ;
  • Réalisation d'une mission d'information et de sensibilisation de tous les acteurs institutionnels et les parties prenantes intervenantes dans la gestion environnementale et sociale du Projet;

=>Appui au Ministère de l'Agriculture pour l'élaboration de stratégies et de cadres de politiques:

  • Un arrêté interministériel portant création et attributions du Comité de Pilotage a été transmis depuis le 11 juillet 2014 au Secrétariat Général du Gouvernement (SGG). Une fois validé par le SGG, l'arrêté de nomination sera soumis aux différents Ministres pour signature.
  • Le Processus de mise en place d'un Comité de suivi du Projet au sein de la DGPPS est en cours, ainsi que la désignation des Points Focaux.

 

Quel est le coût total du PSAC ?

 

  • Coût total estimé à 75,4 milliards de Francs CFA

 

Quelles sont les sources de financement du PSAC ?

 

·       Etat de CI (Contrepartie):2,5 milliards de Francs CFA;

·       Filières ciblées et bénéficiaires: 29,7 milliards de Francs CFA.

·       IDA: 25 milliards de Francs CFA.

·       C2D:18,2 milliards de Francs CFA.

 

Qui est en charge de la mise en œuvre des activités Projet?

 

Les activités du Projet sont mises en œuvre par des Agences d'Exécution que sont:

 

Le Conseil du Café-Cacaopour la Composante Cacao

 

L'Association des Professionnels du Caoutchouc (APROMAC) et l'Association Interprofessionnelle du

Palmier à Huile (AIPH) pour la Composante Hévéa et Palmier à huile.

   
 

 

 

 

 

 

 

 

La Composante Coton et Anacarde est co-exécutée, en partenariat avec les structures interprofessionnelles (INTERCOTON) et de régulation des filières Coton et Anacarde (initialement ARECA dont les activités ont été reprises par Le Conseil du Coton et de l'Anacarde, crée par la loi 2013

656 du 13 septembre 2013) par l'Unité de Coordination du Projet PSAC (UCP-PSAC) qui est également

en charge de la coordination générale et du suivi-évaluation des activités du Projet.

   
 
 

 

 

 

 

 

 

 

Quelles sont les dispositions prises

au plan social et environnemental?

 

  • Le Projet vise à assurer des mécanismes durables prenant en compte les questions liées au ciblage des petits exploitants, à l'intégration du Genre (femmes, jeunes et autres groupes vulnérables), à la lutte contre la traite, l'exploitation et le travail des enfants, à l'accès à la terre, aux conflits (fonciers, agriculteurs/éleveurs ... L à l'emploi des jeunes, au partage des bénéfices et au mécanisme de règlement des griefs.
  • Le Projet est de catégorie B étant donné que ses impacts prévus sont susceptibles d'être mineurs, spécifiques aux sites et remédiables.
  • Un examen approfondi a révélé que cinq (5) politiques de sauvegardes sont déclenchées: l'évaluation environnementale (OP/BP 4.01), les habitats naturels (OP/BP 4.04L la lutte antiparasitaire (OP 4.09), la réinstallation involontaire (OP/BP 4.12) et la politique sur le patrimoine culturel physique (OP/BP 4.11).
  • La mise en œuvre appropriée des dispositions des documents de sauvegarde du Projet (CGES, PMP et CPR) est requise dans les activités ou interventions des agences d'exécution et autres partenaires d'exécution.

 

Qu'est ce qui fait la spécificité du PSAC?

Le PSAC est un Projet novateur tant dans l'approche méthodologique que dans ses principes d'intervention:

  • Responsabilisation des filières dans l'exécution;
  • Cofinancement des activités par les filières;
  • Renforcement de la gouvernance;
  • Promotion de la qualité (Certification) ;
  • Accent mis sur des mesures de Sauvegardes Environnementales et Sociales.

 

Quelle est la durée du Projet?

Le Projet couvre une période de quatre (4) ans.

 

   
 
   
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Coordonateur du PSAC :
Monsieur AGNEROH AMARI RAPHAEL

II Plateaux, 7ème tranche, à l’opposé de CI-TELECOM, en face du CICR

08 BP 3957 Abidjan 08

Tél : 22 50 79 79

Fax : 22 42 33 12

Email : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

 
 
 
scroll back to top

 

scroll back to top
scroll back to top
CONNAIS-TU MON BEAU PAYS ?
HONNEUR
ET GLOIRE
(Ils ont construit la CI)
SALUT
LES ARTISTES !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

scroll back to top

 

scroll back to top
2018 CopyRights LN Groupe
TOUS DROITS RESERVES