Autres Rubriques (Voir Colonne de gauche) : Présentation de la CI / Présidence de la République / Institutions / Gouvernement / Structures Sous-Tutelle des Ministères / Corps Constitués / Organisations Internationnales / Ambassades / Presse / Jeunes / Femmes / Success Story / LNC TV

Numéros Utiles : Pompiers : 180  Caserne de l'Indénié : 20 21 12 89 / 20 21 10 67 Zone 4 : 21 35 73 65  Yopougon : 23 45 16 90 - SAMU : 185 / 22 44 34 45 / 22 44 53 53  - CHU Cocody : 22 44 91 00 / 22 44 90 38 / 22 44 90 60 - CHU Treichville : 21 24 91 55/22 - CHU Yop : 23 26 64 54 / 23 46 61 70 - Police secours : 111 / 170 - Direction Générale de la Police : 20 22 20 30 - Préfecture de police : 20 21 00 22 - Aéroport : 21 75 79 01/02

scroll back to top
scroll back to top
Bon à Savoir

Lancement du Programme d'Etude sur la détermination du Potentiel Fiscal des Collectivités territoriales
Jeudi 19 Juillet 2018 à Azalai Hôtel à 9H
Contacts :
(225) 22 44 17 66 / 05 07 56 57 / 03 29 76 21

Hôtels - Résidences - Restaurants
JS Date Selector
scroll back to top

 

IAC REFLEXION
« 99% des échecs proviennent des personnes qui ont l'habitude de donner des excuses. »
(Georges Washington Carver)

 

 

scroll back to top
Le Gouvernement Ivoirien
(10 Juillet 2018)
scroll back to top

FAO (Organisation des Nations Unies  pour l'alimentation  et l'agriculture) 

 

LA FAO EN COTE D'IVOIRE

Renforcer les chaines de valeur et la sécurité alimentaire et nutritionnelle

 

La Côte d'Ivoire est membre de la FAO depuis 1961 et l'Organisation est présente de façon permanente dans le pays depuis 1987. La FAO a exécuté environ 300 projets dans le domaine du développement et des urgences agricoles. Au cours des quatre dernières années, le portefeuille de la FAO en Côte d'Ivoire s'est articulé autour de 20 projets (Gouvernance et stratégies, systèmes de production, chaîne de valeurs transformation / valorisation /commercialisation des produits agricoles et halieutiques et urgences agricoles). Les projets d'urgences agricoles, qui ont apporté un appui pour la relance des activités des populations vulnérables à cause de la crise de 2002 à 2010 (petit élevage, petits équipements et intrants pour la production agricole), ne sont plus actifs depuis juin 2014.

LE CADRE PROGRAMMATION PAYS

Développé conjointement avec le Gouvernement ivoirien dans le cadre d'un vaste processus de consultation incluant aussi d'autres partenaires de développement, le CPP constitue la contribution de la FAO au Plan-cadre des Nations Unies pour l'aide au développement en Côte d'Ivoire (UNDAF) et
au Document de Stratégie pour la réduction de la pauvreté.

Le CPP est parfaitement conforme aux politiques en vigueur dans le pays, en particulier le Plan national de développement (PND) et le Programme national d'investissement agricole (PNIA). En conséquence, le CPP apporte un soutien accru à la mise en œuvre du PNIA. Le PND 2016-2020, formulé pour consolider les acquis du PND 2012-2015 considère toujours
clairement l'agriculture comme un élément moteur de la croissance. 

 

 

ADAPTER L'EXPERTISE DE LA FAO AUX PRIORITES

DE DEVELOPPEMENT DE LA COTE D'IVOIRE

 

La FAO accompagne le Gouvernement dans l'élaboration et la mise en œuvre des politiques Agricoles et stratégies de développement du secteur rural. Ses interventions sont organisées à la fois tant au niveau institutionnel, dans le plaidoyer, que dans la mise en œuvre des programmes.

L'assistance de la FAO en Côte d'Ivoire est actuellement déterminée par le Cadre de programmation par pays (CPP) 2012-2015 de la FAO, qui se concentre sur trois domaines prioritaires:

  • La production alimentaire et l'accès aux marchés qui comprend la transformation du secteur agricole de la Côte d'Ivoire en un secteur moderne, compétitif et diversifié.
  • La gouvernance de l'agriculture, des pêches, de l'environnement, de l'eau et des forêts en vue d'améliorer l'efficacité des interventions de développement et de prendre en compte la préservation de l'environnement et les effets du changement climatique.
  • La résilience des ménages vulnérables qui comprend le soutien à la protection durable des ressources naturelles et des moyens de subsistance, la préparation aux risques de catastrophes et la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

 

 

 

Interventions

Au regard des défis importants, la FAO a appuyé le gouvernement, notamment dans la formulation:

 

          ~ Du PNIA/PID 2012- 2015.

 ~ Du Code Forestier (Loi W2014 -427 du 24 juillet 2014).

 ~ De la Stratégie de développement de l'élevage, la pêche et l'aquaculture.

~ Du Programme National ONU-REDD d'appui au processus REDD+ (Réduction des émissions dues à la   déforestation et à la dégradation des forêts) en Côte d'Ivoire.

~ Du Programme National de lutte contre la diversification (PAN LCD 2014).

~ De la Stratégie Nationale de développement de la bioénergie durable.

 

EXEMPLES D'INTERVENTIONS SUR LE TERRAIN

Les multiples avantages des innovations en matière de transformation du poisson


 

Les communautés de pêcheurs et les consommateurs de poissons en Côte d'Ivoire bénéficient désormais d'une nouvelle technologie de séchage du poisson, facile à assembler. L'introduction de cette nouvelle technologie plus connue sous le nom de Four FIT a notamment permis de réduire les pertes après capture, améliorer les conditions de travail et les revenus des bénéficiaires, la sécurité sanitaire des aliments et le cadre réglementaire du secteur halieutique.

 

À ce jour, la FAO a formé 9 formateurs et 2 500 femmes à l'utilisation du Four FIT-Thiaroye en Côte d'Ivoire. Cette technique ayant fait ses preuves, a retenu l'attention des collectivités décentralisées ainsi que celle des partenaires au développement.

 

 

La réhabilitation agricole renforce la sécurité alimentaire et la cohésion sociale

 

La FAO a engagé des interventions d'urgence et de réhabilitation agricoles visant à aider les déplacés, les rapatriés et les communautés d'accueil, dans les situations d'après conflit, à reprendre la production agricole.

 

Avec ses partenaires (Conseils danois et norvégien pour les réfugiés), la FAO a mis en œuvre avec succès l'Initiative transfrontalière pour le renforcement de la résilience, de la protection et des capacités de prévention des conflits dans les régions frontalières de la Côte d'Ivoire et du Libéria.

 

En Côte d'Ivoire, le projet a permis la réhabilitation de 90 hectares de bas- fonds (à Guiglo, Toulepleu et Tabou), l'aménagement de parcelles pour la culture de riz et légumes pour plus de 800 ménages. Un appui au développement des activités génératrices de revenus a été mis en place, 15 champs écoles paysans ont été créés et environ 1 000 personnes ont bénéficié de services de renforcement des capacités.

 

Le développement de la bioénergie durable en Côte d'Ivoire la bioénergie en Côte d’Ivoire

L’initiative d’un projet sur le développement de la bioénergie durable a pour objectif de créer un cadre institutionnel favorable au développement de la bioénergie durable en Côte d'ivoire. La bioénergie est l'énergie dérivée de tous les biocombustibles provenant directement ou indirectement de la matière végétale et déchets animaux (biomasse). La FAO a mis au point une évaluation Rapide Bioénergie et sécurité alimentaire, nommée Approche BEFS RA sur la bioénergie et la sécurité alimentaire, pour aider les décideurs à définir les options les plus viables et celles déconseillées en matière de bioénergie. Cette analyse BEFS RA a suggéré le développement de trois options (Biogaz - Briquettes ou granulés électricité en milieu rural en Côte d'Ivoire). Ce projet a permis l'évaluation du potentiel de résidus agricoles, d'élevage et de la foresterie. Une note d'orientation stratégique et un plan d'action pour le développement de la bioénergie durable en Côte d'Ivoire ont été élaborés.

 

 

OPERATIONS EN COURS

·     Statistiques Agricoles: Recensement des Exploitants et Exploitations Agricoles (REEA) de Côte d'Ivoire (Projet GCP/IVC/033/EC).

 

·      Programme conjoint de réduction de la pauvreté dans la région de San Pedro (UNJP/
IVC/032/UNJ).

 

·      Intensification durable des Productions Agricoles (riz, maraichers et aquaculture) dans les Bas-fonds afin d'en optimiser l'exploitation et l'utilisation durable des ressources sols, eau et intrants (TCP/IVC/3502)

 

·      Programme National ONU-REDD d'appui au processus REDD+ en Côte d'Ivoire (UNJP/ IVC/031/UNJ-Global).

 

·      Renforcement de la prévention et de la gestion pacifiques des conflits fonciers (UNJP/IVC/033/ PBF).

 

·      Soutien à la transition vers des systèmes alimentaires de l'agriculture intelligente face aux climats (GCP/RAF/496/NOR).

 

·        Développement de la bioénergie durable en Côte d'ivoire (TCP/IVC/3503).

 

 

·      Assistance d'urgence pour le contrôle des foyers d'Influenza Aviaire Hautement Pathogène (IAHP) en Côte d'Ivoire (TCP/IVC/3505) depuis septembre 2015 afin d'organiser et mettre en œuvre une riposte rapide contre les foyers d'IAHP et réduire ainsi les risques de propagation du virus dans le pays.

 

·      Création d'opportunités d'emploi des jeunes dans le secteur agroalimentaire via des systèmes aquacoles et des chaines de valeur du manioc durables en Afrique de l'ouest (GCP/RAF/254/MUL).

 

·      Appui au renforcement de la filière des petits ruminants et à la mise en œuvre de la stratégie FAO/OIE pour le contrôle et l'éradication de la peste des petits ruminants dans le cadre du suivi de la Conférence internationale organisée à Abidjan du 31 mars au 2 avril 2015 (TCP /1 NT /3503).

 

·      Appui à l'organisation d'une table ronde pour le financement du plan stratégique multisectoriel de la nutrition 2016-2020 et le renforcement de la coordination multisectorielle pour la nutrition (TCP /IVC/3504).

 

·      Renforcement des capacités et partage d'expériences pour le développement durable de la chaîne de valeur du riz en Afrique grâce à la coopération Sud-Sud (GCP/RAF/497/ROK).

 

·      Développement d'une zone de conservation transfrontalière connectant les réserves forestières et les aires protégées au Ghana et en Côte d'Ivoire (GCP/RAF/447/GFF).

 

·        Renforcement des relations commerciales entre les petits acteurs et les acheteurs dans la filière des racines et tubercules en Afrique (GCP/RAF/448/EC).

 

 

Représentation de la FAO en Côte d'Ivoire

Av. Boga Doudou - Rue J75 - Cocody II Plateaux - Les Vallons

01 BP 3894 Abidjan 01, ABIDJAN Côte d'Ivoire

Tél : (+225) 22 40 59 20;

Email : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

Site Web : www.fao.org

 
scroll back to top

 

scroll back to top
scroll back to top
CONNAIS-TU MON BEAU PAYS ?
HONNEUR
ET GLOIRE
(Ils ont construit la CI)
SALUT
LES ARTISTES !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

scroll back to top

 

scroll back to top
2018 CopyRights LN Groupe
TOUS DROITS RESERVES