Autres Rubriques (Voir Colonne de gauche) : Présentation de la CI / Présidence de la République / Institutions / Gouvernement / Structures Sous-Tutelle des Ministères / Corps Constitués / Organisations Internationnales / Ambassades / Presse / Jeunes / Femmes / Success Story / LNC TV

Numéros Utiles : Pompiers : 180  Caserne de l'Indénié : 20 21 12 89 / 20 21 10 67 Zone 4 : 21 35 73 65  Yopougon : 23 45 16 90 - SAMU : 185 / 22 44 34 45 / 22 44 53 53  - CHU Cocody : 22 44 91 00 / 22 44 90 38 / 22 44 90 60 - CHU Treichville : 21 24 91 55/22 - CHU Yop : 23 26 64 54 / 23 46 61 70 - Police secours : 111 / 170 - Direction Générale de la Police : 20 22 20 30 - Préfecture de police : 20 21 00 22 - Aéroport : 21 75 79 01/02

scroll back to top
scroll back to top
Bon à Savoir

Conférence Internationale sur le Caoutchouc Naturel à Abidjan. 300 participants d’une quinzaine de pays du monde attendus. Thème : « Contribution de l’industrie du caoutchouc au développement socio-économique et à la préservation de l’environnement. » 22-24 Octobre 2018. Sofitel Hôtel Ivoire
Contacts : (225) 22 528 185 / 22 414 616

Hôtels - Résidences - Restaurants
JS Date Selector
scroll back to top

 

IAC REFLEXION
« Qu'un homme reste à la traîne ou qu'il aille de l'avant dans son domaine dépend de sa seule application personnelle. Cela demande du temps, du travail et des sacrifices. Personne ne peut le faire pour vous »
(Ralph J. Cordiner)

 

 

scroll back to top
scroll back to top

LA SANTE EN COTE D'IVOIRE

 

1-      améliorer la santé,

2-      promouvoir l'hygiène publique,

3-      renforcer la lutte contre le sida. Ces résultats se présentent comme suit:

Au titre du renforcement du cadre institutionnel et de la gestion du système de santé,

La bonne gouvernance, le développement du leadership et le management ont constitué l'essentiel des actions réalisées. Elles se sont matérialisées par la production de modules de formation de trente (30) gestionnaires de région en gouvernance du système de santé.

Egalement, des missions de sensibilisation sur le changement de comportement des Ressources Humaines de Santé ont été organisées dans J 6 régions sanitaires.

Relativement à la réforme hospitalière qui est en cours, une note d'orientation stratégique est disponible et va servir de base à la rédaction du document de réforme et le code de la santé publique de Côte d'lvoire.

Par ailleurs, un accord de financement est intervenu avec la Banque Mondiale pour la réalisation du projet portant sur le renforcement du système de santé et de préparation à la lutte contre la maladie à virus Ebola. Le coût du projet est de 70 millions de dollars, soit 35 milliards de FCFA.

Pour l'accessibilité financière aux soins de santé, le processus de mise en route de la Couverture Maladie Universelle (CMU) a été enclenché

Le Président de la République a donné le top départ en se faisant enrôler lui-même, le 30-12~2014. Il procède ainsi au lancement de l'opérationnalisation de la CMU. Sur le volet offre de soins pilotée par le Ministère de la Santé, les principaux outils dits référentiels ont été validés. Ce sont:

-le panier de prestations de soins,

-la liste des médicaments remboursables par la CMU,

-la codification des maladies,

-la codification des actes de médecine et de biologie adaptée aux normes internationales (il s'agit de la première codification depuis 1968), -la codification des médicaments,

-une actualisation des tarifs des actes de santé du secteur public, selon une démarche basée sur les informations disponibles actuellement,

-une définition de la feuille de soins et du circuit des données des prestations de la CMU, des structures de santé vers la CNAM.

Sont retenus pour le démarrage de la CMU, les 4 Centres Hospitaliers Universitaires (CHU : Yopougon, Treichville, Cocody et Bouaké), soit 100%, 16 Centres Hospitaliers Régionaux (CHR) sur 17 Centres, soit 94%, 27 Hôpitaux Généraux (HG) sur 84 hôpitaux, soit 32%.

Au titre du renforcement des infrastructures sanitaires,

Dans le cadre de l'accroissement de l'offre de service de santé, le Président de la République a inauguré l'Hôpital Général d'Adjamé le 14 juillet 2014, après celui de Gagnoa en 2013. 38 Hôpitaux Généraux ont été réhabilités par le Programme Présidentiel d'Urgence (PPU) à la requête du MSLS.

Les Services des Urgences Chirurgicales et de Réanimation du CHU de Treichville ont été aussi réhabilités et ouverts au public, ainsi que les Services de Gynéco-Obstétrique et de Néonatologie du CHU Yopougon.

Les travaux de réhabilitation et d'extension des Urgences du CHU de Cocody sont en cours

Trois centres de transfusion sanguine ont été ouverts à Daoukro, Bondoukou et Odienné, confortant ainsi notre volonté de déconcentrer des services d'approvisionnement en produit sanguin. L'Hôpital catholique Saint Joseph Moscati de Yamoussoukro, don de SEM Félix HOUPHOUET BOIGNY. Premier Président de la République de Côte d'Ivoire, est ouvert pour les Services Ambulatoires..

Au niveau des médicaments

La réforme de la Pharmacie de la Santé Publique est une réalité, Elle est devenue la Nouvelle <Pharmacie de la Santé Publique (NPSP). Son Conseil d'Administration a été installé et il tient régulièrement ses sessions périodiques.

 

La lutte contre le trafic illicite et la contrefaçon des médicaments s'est intensifiée. Dans le cadre d'une meilleure coordination des interventions, le Gouvernement a mis en place le Comité National de Lutte contre les Médicaments Illicites qui a mené une action de grande envergure sanctionnée par la saisie de 16,7 tonnes de médicaments prohibés, le 8 Octobre 2014.

Les missions de terrain vont s'amplifier pour une meilleure protection des populations. Au titre de la prévention et de la lutte contre le Sida, le 5ème Conseil National de Lutte contre le Sida (CNLS) s'est tenu sous la Présidence de SEM Alassane OUATTARA, Président de la République, Président du CNLS. Cette session a été marquée par la présence du Directeur Exécutif de l'ONUSIDA, Dr Michel SID1BE.

Le Gouvernement a aussi adopté la loi sur le VIH. L'Assemblée Nationale a voté cette loi, le 14 Juillet 2014.

Les activités de prise en charge des personnes vivant avec le VIH se sont poursuivies. 13 451 femmes enceintes infectées par le V1H ont reçu un traitement antirétroviral pour la PTME. Grâce aux campagnes de sensibilisation, d'information et d'éducation, le taux de prévalence nationale connaît un fléchissement. Selon l'ONUSIDA, le taux est passé de 3,7% à 2,7% en 2014.

Une série de rencontres a été aussi organisée avec les professionnels du sexe aux fins de les amener à une sexualité plus responsable et à moindre risque. Des campagnes de sensibilisation contre les grossesses en milieu scolaire et le VIH SIDA ont été organisées par le Programme National de Santé Scolaire et Universitaire.

Education à la santé

.Lutte contre le tabac

En vue d'une meilleure vulgarisation du décret portant interdiction de fumer dans les lieux publics et les transports en commun, des campagnes de sensibilisation de masse et de proximité ont eu lieu à Abidjan et à l'intérieur du pays, avec l'implication du corps préfectoral. Les différentes campagnes ont été ponctuées de poses d'affiches dans les lieux les plus fréquentés par les populations : gares routières, maquis, bars, boîtes ile nuit.

Près de 500 sites ont été visités et plusieurs sanctions ont été données (contraventions adressées aux propriétaires de lieux de rassemblement et aux fumeurs •. fermetures provisoires d'établissements).

.Lutte contre la Tuberculose

Un nouveau centre anti tuberculeux et 17 services de diagnostic et de traitement ont été ouverts, portant à 179 le nombre d'établissements de prise en charge de la tuberculose.

.Lutte contre le Paludisme

Le dénombrement des ménages en dehors des deux régions sanitaires d'Abidjan est achevé sur l'ensemble du territoire: 21 736492 personnes ont été identifiées et à ce jour 96% de cette population a retiré sa Moustiquaire Imprégnée à Longue Durée d'Action (MILDA).

En vue du renforcement de la stratégie de' lutte, des opérations de démoustication ont été menées dans les Communes de Koumassi et Marcory et à Korhogo. Des équipements dédiés ont été offerts à la commune de Fresco.

Les actions d'assainissement de l'environnement seront poursuivies.

La prise en charge est totale et gratuite pour les enfants de 0-5 ans et pour les femmes enceintes, en consultation prénatale.

• Lutte contre les Maladies Métaboliques

Le Ministère a entrepris la déconcentration des centres de prise en charge avec l'ouverture de deux unités de diabète et de l'hypertension à Abidjan et à Bondoukou. Au plan préventif, plusieurs séances de dépistage précoce de ces pathologies ont été organisées.

Pour l'insuffisance rénale, 10 structures sanitaires privées d'hémodialyse et cinq structures sanitaires publiques existent, notamment, à Yopougon, Cocody, Treichville, Yamoussoukro et Bouaké. La capacité totale des structures est de 413 dialysés avec une liste d'attente de plus de 100 patients. L'ouverture de trois centres à Adjamé, Gagnoa et San Pédro est programmée.

.Lutte contre le cancer du col de l'utérus

En 2014, 30000 femmes ont été examinées et 400 lésions précancéreuses dépistées ont été traitées par cryothérapie.

Plus de 14 000 jeunes filles de 9 à 13 ans de la commune d'Abidjan et environ 1023 autres jeunes filles de Dabakala et Katiola ont été vaccinées contre le Papilloma virus.

.Lutte contre le cancer du sein et les hépatites

L'Etat de Côte d'Ivoire a signé un protocole d'accord avec les Laboratoires Haufmall·La Roche pour le cancer du sein et les hépatites. Par exemple, dans le cas des hépatites, les patients ne paieront que 10% du coût du traitement médical. Ainsi une injection d'interféron pédiculé qui coûte 153 000 FCFA ne revient qu'à 15300 FCFA pour le patient.

.Lutte contre la maladie à virus Ebola

Dès l'annonce par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) de la présence de la maladie à virus Ebola en Guinée, le Ministère de la Santé et de la Lutte contre le Sida (MSLS) a été proactif en mettant en place une stratégie de communication, d'information et de sensibilisation à la base.

Pour accompagner les actions du MSLS, le Gouvernement a décaissé la somme de 459 millions FCFA.

Le Président de la République, lui-même, a décidé de coordonner à un très haut niveau la gestion du risque à virus Ebola. Aussi, a-t-il mis en place le Comité de Veille, présidé par le Premier Ministre.

Le Président a également validé le Comité National présidé par la Ministre de la Santé, comprenant des commissions techniques et locales (comités. régionaux présidés par les Préfets de Région, comités départementaux présidés par les Préfets de Département).

Le MSLS a également aménagé des centres de prise en charge à Abidjan (CHU de Yopougon, CHU de Treichville) et dans certaines villes frontalières du pays.

Les interventions du MSLS, avec son point focal, l'Institut National d'Hygiène Publique (INHP), ont consisté en des actions de terrain avec des visites aux frontières pour conforter les acquis, encourager les équipes et inciter à plus de vigilance .

Une campagne « Mobilisons-nous tous» a été organisée. Cela a permis une forte mobilisation du secteur privé dont la contribution s'établit à ce jour à la somme de 430483 830 FCFA.

.Lutte contre la Mortalité Maternelle et Infantile

Des campagnes d'information, de communication et de sensibilisation ont été amplifiées sur le territoire national, après le lancement de la Campagne pour l'Accélération de la Réduction de la Mortalité Maternelle en Afrique (CARMMA). Egalement, un Plan d'Action National Budgétisé sur la Planification Familiale a été adopté officiellement.

Le Ministère de la Santé compte poursuivre le relèvement des défis majeurs pour un meilleur accès des populations à des soins de santé de qualité et de proximité.

Ceci passe par :

1. Opérationnalisation de la Couverture Maladie Universelle (CMU): le développement des outils de sa mise en œuvre sera poursuivi et des essais pilotes seront initiés une fois l'enrôlement terminé dans les zones et sites identifiés du projet.

Il sera soutenu également par la réalisation de différentes études complémentaires :

  • -Impact des tarifs référentiels sur les budgets des établissements

-Détermination d'un prix de référence des médicaments et de son impact sur l'accessibilité -Actualisation de l'état des lieux

-Elaboration et validation de la codification des établissements et des professionnels

-Edition et diffusion des référentiels et de leurs guides d'utilisation et formation des acteurs,

2. Réforme Hospitalière: les textes fondateurs vont être élaborés. Ces textes vont définir l'option de groupements hospitaliers, définir le statut des groupements et des personnels. La réforme va, à coup sûr, redynamiser le secteur de la santé.

Les créations récentes de la Direction de la Médecine Hospitalière et de la Direction des Soins Infirmiers et Maternels sont un facteur pour faire aboutir la réforme.

3. Assainissement du secteur sanitaire privé: le secteur privé hospitalier est un complément important du secteur public. Il faudra le réorganiser et réviser les textes qui règlementent son fonctionnement. La vigilance sera de mise dans les attributions des autorisations d'ouverture et un accent sera mis sur le contrôle des équipements techniques. II ne sera plus toléré des établissements ouverts au mépris du respect de la réglementation en vigueur et des normes requises. En d'autres termes, tous les établissements sanitaires privés dont les autorisations d'ouverture ne sont pas signées par le MSLS seront purement et simplement fermés .11 y va de la crédibilité du système et de la sécurité sanitaire des populations.

4. Réduction de la mortalité maternelle

Il sera accentué les campagnes de planification familiale, de dépistage volontaire du Vih/ sida et des cancers. La création récente de la Direction des Soins Infirmiers et Maternels et du

Programme Santé de la Mère et de l'Enfant obéit à cette préoccupation.

Il sera renforcé les capacités des sages-femmes. «Aucune femme ne doit mourir en donnant la vie». 

scroll back to top

 

scroll back to top
scroll back to top
CONNAIS-TU MON BEAU PAYS ?
HONNEUR
ET GLOIRE
(Ils ont construit la CI)
SALUT
LES ARTISTES !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

scroll back to top

 

scroll back to top
2018 CopyRights LN Groupe
TOUS DROITS RESERVES