Autres Rubriques (Voir Colonne de gauche) : Présentation de la CI / Présidence de la République / Institutions / Gouvernement / Structures Sous-Tutelle des Ministères / Corps Constitués / Organisations Internationnales / Ambassades / Presse / Jeunes / Femmes / Success Story / LNC TV

Numéros Utiles : Pompiers : 180  Caserne de l'Indénié : 20 21 12 89 / 20 21 10 67 Zone 4 : 21 35 73 65  Yopougon : 23 45 16 90 - SAMU : 185 / 22 44 34 45 / 22 44 53 53  - CHU Cocody : 22 44 91 00 / 22 44 90 38 / 22 44 90 60 - CHU Treichville : 21 24 91 55/22 - CHU Yop : 23 26 64 54 / 23 46 61 70 - Police secours : 111 / 170 - Direction Générale de la Police : 20 22 20 30 - Préfecture de police : 20 21 00 22 - Aéroport : 21 75 79 01/02

scroll back to top
scroll back to top
Bon à Savoir

Lancement du Programme d'Etude sur la détermination du Potentiel Fiscal des Collectivités territoriales
Jeudi 19 Juillet 2018 à Azalai Hôtel à 9H
Contacts :
(225) 22 44 17 66 / 05 07 56 57 / 03 29 76 21

Hôtels - Résidences - Restaurants
JS Date Selector
scroll back to top

 

IAC REFLEXION
« J'ignore qu'elle sera votre destinée, mais je sais une seule chose : ceux d'entre vous qui seront réellement heureux seront ceux qui auront cherché comment servir les autres et qui auront trouvé la façon de le faire »
(Washington Irving)

 

 

scroll back to top
Le Gouvernement Ivoirien
(10 Juillet 2018)
scroll back to top

Discours Secrétaire Executif

1ère JOURNEE NATIONALE DE PARTENARIAT

ETAT/ SECTEUR PRIVE

27 Avril 2015

Sofitel Hôtel Ivoire

Allocution de Madame MARIAM FADIGA FOFANA

Secrétaire Exécutif du Comité de Concertation

 

     Je prends la parole pour vous exprimer la joie qui m’anime en ce jour à l’occasion de la première édition de la Journée Nationale du Partenariat Etat/Secteur Privé, en abrégé JNP. 

     La JNP est notre journée à tous parce que nous sommes liés par un objectif commun, celui du développement socio-économique de la Côte d’Ivoire bien qu’issues :

- de l’Etat, d’une part en tant que membre du Gouvernement ou exerçant pour une administration publique, 

-  et d’autre part, du Secteur Privé, en tant que responsable d’organisations patronales et consulaires ou exerçant en entreprises ;

     J’aimerais donc tous vous remercier pour avoir bien voulu répondre massivement présent à l’invitation du Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé, témoignant ainsi votre adhésion au Dialogue Public Privé que nous avons la charge conjointe d’animer.

     Permettez-moi d’adresser, tout d’abord, ma profonde reconnaissance à Son Excellence Monsieur Daniel KABLAN DUNCAN, Premier Ministre, Ministre de l’Economie, des Finances et du Budget et Président du Conseil de Concertation, instance de décision du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé. 

En votre nom à tous, je voudrais sincèrement le remercier pour avoir accepté de rehausser par sa présence la cérémonie d’ouverture de la Journée Nationale de Partenariat dont il est l’initiateur.

    Je voudrais également saluer Monsieur le Ministre de l’Industrie et des Mines, Vice-Président du Comité Technique de Concertation pour la place centrale qu’il accorde au Dialogue avec le Secteur Privé dans ses actions quotidiennes visant à insuffler le dynamisme au secteur industriel et minier.

Aussi, voudrais-je remercier l’ensemble des membres du Gouvernement pour leur implication dans l’animation du Comité de Concertation aux côtés du Premier Ministre.

    Si nous avons une mobilisation exceptionnelle en ce jour, c’est bien grâce à nos partenaires du Secteur Privé qui tout au long de la phase préparatoire de la JNP, ont été constamment présents.

     Je tiens donc à l’ouverture officielle de la Journée, remercier Monsieur le Président de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire, deuxième vice-président du Comité Technique de Concertation. 

     Je saisis l’occasion pour lui témoigner et à l’ensemble des membres de la CGECI, ma profonde gratitude pour avoir bien voulu me décerner le Prix du meilleur Partenaire Technique à l’occasion du récent Forum CGECI Academy. 

Il m’est aussi agréable de remercier Monsieur le Président de la Chambre de

Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire, Monsieur le Président de la Chambre Nationale d’Agriculture de Côte d’Ivoire et Monsieur le Président  de la Chambre Nationale des Métiers de Côte d’Ivoire pour leur soutien constant à nos actions et pour leur engagement au sein de la plateforme de concertation.

Je remercie Monsieur le Président de la Fédération Ivoirienne des Petites et

Moyennes Entreprises et Monsieur le Président de l’Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers de Côte d’Ivoire pour leur intérêt manifeste à la réussite de l’évènement.

Je suis très reconnaissante au Groupe de la Banque Africaine de

Développement pour avoir pesé de tout son poids dans l’organisation de la

Journée Nationale de Partenariat à travers un accompagnement constant et la coordination des travaux préparatoires sur l’inclusion financière, levier de développement des PME. 

    Je tiens donc à saluer Monsieur le Président du Groupe de la Banque Africaine de Développement et avec lui la forte délégation qui l’accompagne.

   J’aimerais lui indiquer tout l’honneur que nous avons eu à nous enrichir de l’expérience du Groupe de la Banque Africaine Développent en général et du Département du Développement du Secteur Financier, en particulier, sur la thématique de l’inclusion financière.

    Je demeure sensible à la marque d’intérêt du Groupe de la Banque Mondiale pour la Journée Nationale de Partenariat et je voudrais, à ce titre témoigner ma reconnaissance à Madame la Représentante Résidente de la Société Financière Internationale, à toute son équipe ici présente et à la mission d’experts venue de Washington et de Dakar pour nous appuyer dans la mise en œuvre d’un Dialogue Public Privé efficient. 

      Il m’importe de relever les précieux apports du Groupe de la Banque Mondiale en prélude à la JNP ; apports marqués par la participation ivoirienne à la 8e édition du Forum International sur le Dialogue Public Privé de Copenhague en mars dernier et par la coordination des travaux préparatoires sur l’Etat des lieux du Dialogue Public Privé en Côte d’Ivoire. 

     Pour l’organisation de la Journée, nous avons également bénéficié du soutien prompt de la Commission de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine à travers son Représentant Résident et son Conseiller spécial que je tiens à remercier vivement. 

  Ensemble nous avons partagé la vision d’une plateforme sous-régionale de   Régionale mais aussi et surtout pour promouvoir et renforcer le rôle du Dialogue Public Privé dans la gouvernance économique des différents pays de l’Union. 

   En ce sens, la JNP servira de base de départ à cette plateforme avec la présence distinguée des points focaux du Dialogue Public Privé dont 06 ont effectué effectivement le déplacement. Il s’agit des représentants du Burkina Faso, de la  Guinée Bissau, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Togo. 

Chers amis et frères de l’UEMOA, je vous adresse mes sincères remerciements pour avoir accepté dans l’urgence de faire le déplacement à Abidjan.

   La JNP est le fruit d’un long processus qui a vu la véritable implication de toutes les parties prenantes au dialogue Etat/Secteur Privé. 

    Je ne saurais donc omettre dans ma liste de remerciements les membres du Comité Scientifique et des deux groupes de Travail, mandatés par les structures de l’administration publique et par les organisations patronales et consulaires pour leurs riches contributions et leur constante disponibilité.

      La première édition de la Journée Nationale  du Partenariat Etat Secteur Privé qui nous réunit ce jour  a pour thème «  L’Etat et le Secteur privé en marche vers l’émergence » pour matérialiser la vision commune et complémentaire  entre l’Etat et le Secteur privé  en vue de l’atteinte des objectifs socioéconomiques de la Côte d’Ivoire.

Elle sera meublée par deux  sessions thématiques autour des thèmes suivants : (i) inclusion financière, levier de développement économique de la Côte d’Ivoire et (ii) quelle plateforme de Concertation Etat Secteur privé ? bilan et perspectives.

     Deux thématiques qui nous permettront de mettre en relief les forces et les défis   du partenariat Etat Secteur Privé dans notre environnement national mais également de nous pencher sur une problématique majeure du Secteur Privé notamment celle liée à son financement.

     J’aimerais vous inviter à présent  à revisiter avec moi la symbolique  du partenariat Etat Secteur Privé retenue pour cette  journée. 

Symbolique que vous avez certainement  eu l’occasion de voir sur tous les supports de communication de l’activité. 

C’est l’image des deux faces de la même main, une première face qui représente l’Etat et l’autre face qui représente le Secteur Privé. 

    L’image de ces deux faces de la même main renvoie au caractère indissociable de l’Etat et du Secteur Privé car les deux entités appartiennent à la même réalité, à savoir l’économie de la Côte d’Ivoire et le bien-être de sa population. 

En l’état, les deux faces de la main semblent regarder dans des directions opposées.

En retournant l’une des faces pour la mettre en union avec l’autre face pour encadrer la JNP,  nous matérialisons le mouvement qui doit créer un lien fort entre l’Etat et le Secteur Privé à l’effet de faire converger les vues et bâtir une feuille de route consensuelle et conjointe. 

     Autrement dit, le mouvement impulsé par la Journée Nationale de Partenariat ou par la force du Dialogue Public Privé que notre Journée incarne, permet à l’Etat et au Secteur Privé de regarder et d’agir dans la même direction. 

       Cette image symbolise à souhait le partenariat qui unit l’Etat et Secteur Privé dans la mesure où les deux parties se doivent, en dépit de divergences, de maintenir le dialogue pour faire face aux défis socio-économiques multiformes. 

     A la réalité, ces divergences ne sont qu’apparentes car à y regarder de plus près, l’Etat et le Secteur Privé partagent les mêmes problématiques mais les abordent sous un angle différent.

Je voudrais illustrer ce propos en passant en revue quelques piliers de la Compétitivité des Entreprises à savoir: 

-le financement ; -l’accès aux marchés ; -la formation.

      Sur le financement, l’entrepreneur se préoccupe en général du mécanisme qui  lui permettra de trouver le financement de démarrage de son activité tandis que l’Etat recherche les actions à mettre en œuvre pour aider les banques à financer davantage les PME.

       S’agissant de l’accès aux marchés, la question du dirigeant d’entreprises est « Comment trouver des débouchés commerciaux pour mes produits ? » pendant que l’Etat s’interroge sur les types d’accords commerciaux bilatéraux qui seront bénéfiques aux entreprises.

       En ce qui concerne la Formation, c’est le lieu de rappeler que les entreprises se préoccupent de la disponibilité d’une main d’œuvre qualifiée dans leur quête perpétuelle de Productivité tandis que l’Etat se préoccupe du renforcement de son système éducatif et de la Formation Professionnelle pour disposer d’une Force de travail qualifiée en vue d’apporter une réponse au problème du chômage.

Je voudrais m’arrêter là tout en indiquant que l’exercice est valable pour l’ensemble des facteurs de production telles que le cadre réglementaire, l’électricité et les infrastructures de transports et industrielles.

Ce sont autant d’exemples qui fondent notre foi dans le Dialogue

Public Privé ivoirien en plus de la volonté politique et de l’implication du

Secteur Privé qui est une fois de plus manifestée à cette Journée Nationale de Partenariat.

C’est sur ces mots que je voudrais clore mes propos en souhaitant à tous et à chacun de bons et fructueux échanges. 

scroll back to top

 

scroll back to top
scroll back to top
CONNAIS-TU MON BEAU PAYS ?
HONNEUR
ET GLOIRE
(Ils ont construit la CI)
SALUT
LES ARTISTES !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

scroll back to top

 

scroll back to top
2018 CopyRights LN Groupe
TOUS DROITS RESERVES