Bon à Savoir

Tenue de la 77ème plénière annuelle du comité international du coton (CCIC/ICAC)
du 02 décembre au 06 décembre 2018.
Lieu : Sofitel Hôtel Ivoire Abidjan
Thème : « Défis du coton : Solutions innovantes et durables »
Contacts :
(225) 20 20 70 30 / 06 22 16 11

Hôtels - Résidences - Restaurants
scroll back to top
JS Date Selector

 

Vidéo du mois :
 
Gros plan sur UNIVERSELLE INDUSTRIES

 

scroll back to top
scroll back to top

Principales Spéculations du Café


Importance de la culture

En 1997/98, la Côte d’Ivoire était le quatrième exportateur mondial de café Robusta avec 5,4 millions de sacs après le Brésil, la Colombie et le Vietnam, et premier exportateur africain. Avec ces performances, le café constitue l’un des piliers les plus importants de l’économie nationale.

 

Production

Superficie et typologie des exploitations

La caféiculture est le fait de petites exploitations caractérisées par une taille oscillant entre 1,5 et 5 ha, par des rendements très moyens (350 Kg/ha de café marchand) et par une production sujette à de fortes fluctuations annuelles du fait d’un repos végétatif très marqué. La superficie plantée est actuellement d’environ 1 300 000 hectares répartis sur l’ensemble de la zone forestière de la Côte d’Ivoire à raison de 440 000 exploitations caféières.

Rendements et productions

Les rendements sont fonction du type de plantation. Ainsi, en plantations traditionnelles sans apport d’engrais, le rendement est de 400Kg/ha. En plantations clonales sans engrais, la production est de 1200 kg/ha. Pour les exploitations clonales avec l’épandage d’engrais, le niveau de production est de 2000 kg/ha.
La production de café de la Côte d’Ivoire s’est située durant une douzaine d’années entre 250 000 tonnes et 300 000 tonnes, mais a connu à partir des années 1982-1983 une grave crise qui a entraîné un net déclin.
Durant les plus récentes, plus particulièrement en 2001-2002, la production caféière qui était de 182 000 tonnes, est passée à 110 000 tonnes en 2002-2003, soit une baisse de production de 35%. Cette chute est due à l’abandon des plantations caféières dans les régions de production (région des Montagnes et du Moyen Cavally) du fait de la baisse des prix sur le marché et surtout du conflit armé.

Zones de production

La caféiculture concentrée dans l’ensemble de la zone forestière qui est caractérisée par une pluviométrie supérieure à 1200 mm par an. (Est, Sud-Est, Sud, Sud-Ouest, Centre-Ouest, Ouest).

  Transformation

Produits de la transformation

Les produits de la transformation du café sont le café soluble et le café torréfié ; les quantités transformées localement :

  • café soluble : 9 000 tonnes;
  • café torréfié : 1000 tonnes.


Unités de transformation

Les principales sociétés de transformation du café sont les suivantes :

  • CAPRAL-NESTLE (9000 tonnes) ;
  • SAT et SICOB (1000 tonnes).


Ces unités transforment environ 25% de la production locale et sont toutes localisées à Abidjan.

Commercialisation

La collecte du café est assurée par :

  • les coopératives ;
  • les exportateurs ;
  • les traitants.


Les circuits de commercialisation intérieure du café sont décrits de la façon suivante :

  • Circuit 1 : pisteurs --- acheteurs --- traitants (Exportateurs, - Usiniers, -- Transformateurs)
  • Circuit 2 : producteurs --- coopératives --- (Exportateurs- Usiniers -- Transformateurs)
scroll back to top

 

scroll back to top
scroll back to top
CONNAIS-TU MON BEAU PAYS ?
HONNEUR
ET GLOIRE
(Ils ont construit la CI)
SALUT
LES ARTISTES !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

scroll back to top

 

scroll back to top
2018 CopyRights LN Groupe
TOUS DROITS RESERVES